“Exercices de style” est un ouvrage très particulier et original de Raymond Queneau. Écrit en 1947, il propose de créer 99 versions différentes d’une petite histoire simple. Pour cela, l’auteur s’impose des contraintes littéraires aussi variées que parfois invraisemblables.

Comme je suis particulièrement friande de ce genre de petits exercices, j’ai immédiatement été subjuguée par ce petit ouvrage d’une originalité incroyable. On s’amuse beaucoup à la lecture de cette histoire revisitée. Il faut reconnaitre toutefois que certaines versions sont tout à fait loufoques. D’autres sont difficiles à déchiffrer mais toutes sont issues d’un auteur génial !

exercices de style raymond queneau

Raymond Queneau et l’Oulipo

Cet ouvrage de Raymond Queneau est typiquement un préambule au mouvement Oulipo dont il sera l’un des créateurs en 1960. L’auteur montre son génie à relever des défis assujettis à des contraintes littéraires. Il prend un malin plaisir à “jouer” avec les mots et la langue.

Le mouvement Oulipo nait de la rencontre d’un écrivain et d’un mathématicien : Raymond Queneau et François Le Lionnais. Ils vont très vite s’entourer d’oulipiens qui partagent leur volonté expérimentale.

Le but initial du groupe réside dans la recherche de nouvelles potentialités de langage afin de découvrir des pistes aptes à moderniser l’expression écrite. Ils le font à l’aide de jeux d’écriture divers et variés.

La contrainte n’agit pas comme une barrière à l’imagination. Au contraire, les oulipiens pensent qu’elle la stimule et permet son éveil vers des potentialités qu’il reste à définir.

“Exercices de style” répond tout à fait aux exigences futures que seront celles de l’Oulipo.

“Exercices de style”

L’histoire d’origine

La petit histoire à l’origine des 99 versions tient dans les quelques mots suivants.

Le narrateur rencontre dans un bus un jeune homme avec un long cou. Il est coiffé d’un chapeau mou orné d’une tresse tenant lieu du ruban habituel. Cet homme échange quelques mots assez virulents avec un autre voyageur auquel il reproche de lui marcher sur les pieds chaque fois que des passagers entrent ou sortent du bus. Puis il va s’asseoir plus loin à une place libre. Un peu plus tard, le narrateur revoit le même jeune homme devant la gare Saint-Lazare en train de discuter avec un ami qui lui conseille d’ajouter un bouton au col de son pardessus.

Les contraintes et quelques exemples choisis

Dans cet ouvrage, les contraintes sont aussi variées qu’exigeantes. Afin de vous montrer concrètement ce à quoi elles ressemblent, je vous propose quelques exemples choisis au hasard de ma relecture :

  • ANAGRAMME : “Dans l’S à une rhuee d’effluenca un pety dans les stingvix nas, qui tavia un drang ouc miagre et un peaucha nigar d’un drocon au lieu ed nubar…”.
  • ONOMATOPÉES : “Sur la plate-forme, pla pla pla, d’un autobus, teuff teuff teuff, de la ligne S (pour qui sont ses serpents qui sifflent sur), il était environ midi, ding din don, ding din don…”.
  • ALORS : “Alors l’autobus est arrivé. Alors j’ai monté dedans. Alors j’ai vu un citoyen qui m’a saisi l’œil. Alors j’ai vu son long cou…”.
  • AUDITIF : “Coinquant et pétaradant, l’S vint crisser le long du trottoir silencieux. Le trombone du soleil bémolissait midi. Les piétons, braillantes cornemuses, clamaient leur numéro…”.
  • TANKA (retranscrit dans sa totalité) : “L’autobus arrive. Un zazou à chapeau monte. Un heurt il y a. Plus tard devant Saint-Lazare. Il est question d’un bouton”.

J’espère vraiment que ces quelques extraits vous auront donné envie de lire la totalité de l’ouvrage ; d’autant plus que sa lecture est très rapide. Il est rempli de subtiles originalités. La surprise et l’étonnement se retrouvent à chaque page. Et il faut bien l’avouer, la folie du verbe va crescendo jusqu’aux derniers exercices proposés par l’auteur.

Amusez-vous avec vos propres exercices de style

Profitez de l’exemple donné pour vous entrainer vous aussi à des exercices de style. Deux possibilités s’offrent à vous :

  • continuer avec d’autres contraintes, de votre choix, le travail de Raymond Queneau
  • composer votre propre histoire simple et vous assigner les 99 contraintes imaginées par l’auteur

Si vous souhaitez aller plus loin sur les traces des oulipiens, je vous propose de consulter le site actuel du mouvement Oulipo. Il vous propose un ensemble de contraintes toutes plus imaginatives les unes que les autres.

Idées dérivées de “Exercices de style”

Adaptations

Dès sa sortie et plusieurs décennies encore après, “Exercices de style” par son originalité et sa richesse a donner beaucoup d’idées dérivées de son principe.

Les premières adaptations de “Exercices de style” ont lieu au théâtre, où ils sont mis en scène à Saint-Germain-des-Prés dès 1949. Ils sont par la suite chantés par les Frères Jacques et joués au théâtre à Bruxelles en 1954. Une adaptation jouée dans un théâtre parisien en 1980 sera même diffusée à la télévision en 1982 et 1985. Ce début de XXIe siècle n’est pas en reste avec de nouvelles adaptations pour la scène qui voient régulièrement le jour.

Idées dérivées

De nombreuses “revisites” de “Exercices de style” se développent dans des domaines parfois étonnants. Chacun d’eux revêt une incroyable singularité dans la même veine que l’œuvre originale de Queneau.

L’approche touche tous les continents, toutes les langues avec de très nombreuses traductions et des initiatives plus ou moins proche de l’œuvre initiale.

Je vous laisse découvrir ci-dessous deux de ces initiatives que je trouve particulièrement intéressantes.

“Joconde jusqu’à cent”

L’oulipien Hervé Le Tellier, en hommage à “Exercices de style“, cinquante ans après la publication de l’ouvrage, a composé cent courts points de vue sur la Joconde, intitulé “Joconde jusqu’à cent“, puis cent autres, sous le titre “Joconde sur votre indulgence“.

joconde jusqu'à cent

Ce recueil nous offre une centaine de textes humoristiques et parodiques caractéristiques de la création oulipienne sur le célèbre tableau de Léonard de Vinci : La Joconde.

On peut y lire le point de vue de Zazie, du médecin, du professeur d’anglais, du docteur Lacan, des policiers, de l’amoureux éconduit, de Mlle Mona, de Radio Londres, du légiste, de Sherlock Holmes, de Mme Marguerite D., de la mère juive, de l’obsédé sexuel, du moraliste élémentaire, de l’étranger, du sataniste, du macho en terrasse, de l’avocat, de l’aveugle, du joueur des « sept erreurs », du dragueur, de la coiffeuse, d’Œdipe, de Louis-Ferdinand Céline, du commentateur sportif, du cruciverbiste, de l’erratum, du conducteur irascible, du Commandant Cousteau, du poilu, du grand-singe, de la vioque, de l’envoyeuse de carte postale, du bouleur de neige, de Jules César, du fabuliste, de Ben, du postier, de l’abonnée aux enterrements, de l’amateur de puzzles 1000 pièces, de Jacques Prévert, du prophète, de Rocambole, du boute-en-train, du programmeur, d’Alice à travers le miroir, de la cantatrice, du tonton flingueur, du pilier de bistrot, de Bernard Pivot, du nécrologue, de l’amant, du générique de cinéma v.o., du haïkuiste nippon, du contrôleur qualité, de la baigneuse, de la maman, de Georges Perec, du détecteur de mensonges, de l’amateur d’échecs, du zappeur, du sondeur, du grand rhétoriqueur, de l’éditeur, du lecteur lui-même… et bien d’autres encore.

EXTRAIT du point de vue du frère corse : “Mona Lisa, qu’est ce que tu fais à la fenêtre ? Et à cette heure-ci ? Rentre dans la maison ! Mais… Mais tu es en chemise de nuit, et presque nue ? Couvre-toi, veux-tu ! Tu veux que tout le monde te voie avec les seins à l’air ? Tu veux faire honte à notre famille ? Et veux-tu bien quitter ce sourire ? Tu te moques de moi ?”

Du point de vue du frère corse

Cela ne vous donne-t-il pas envie d’aller plus loin ?

Quatre Vingt Dix Neuf

Il s’agit de la transposition de “Exercices de style” au monde du rap initié en 2015. Dans ce projet, 99 rappeurs de styles très différents racontent la même histoire avec une nouvelle composition chantée à chaque fois.

quatre vingt dix neuf

Le projet repose sur 99 titres pour 99 ambiances différentes, et surtout 99 plumes à l’inspiration éclectique.

Le voyage tout proche de Saint-Lazare a été actualisé tendance “métro” et “frites ketchup”.

Jouer avec les “Exercices de style”

C’est pourquoi, que vous soyez écrivain en herbe ou accompli ou bien simple amoureux de la langue française, je vous encourage vivement à tester vos compétences de style avec des exercices ludiques, au premier abord, mais toutefois incroyablement instructifs.

Alors usez de votre imagination, de votre créativité ou inspirez-vous d’exemples… Je suis certaine que vous vous prendrez au jeu !

Partager l'article
  •  
    4
    Partages
  •  
  • 4
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *