Qu’est-ce qu’une nouvelle ?

La nouvelle est un écrit au format court. Son écriture suit des règles très particulières en rapport avec la taille de son récit.

Une nouvelle doit être lue d’un coup, en une fois.

GIDE

Tout se joue en un nombre limité de mots dans une nouvelle. C’est pourquoi elle doit impérativement contenir quelques principes dont les plus judicieux sont :

  • intensité
  • émotion
  • dynamisme

Une bonne nouvelle peut très bien ne compter qu’une page. Cependant le rythme est une condition non négociable. Une bonne nouvelle comporte un démarrage intrigant et une chute, quel que soit le nombre de pages. Mais il peut tout aussi bien y avoir une trentaine de pages. Or, une règle d’or s’applique : il n’y a pas de place pour les phrases inutiles. Et je rajouterais même pour les mots inutiles. Car tout est question de concision.

Le choix de chaque mot d’une nouvelle se fait avec précision. C’est pourquoi toute fioriture est bannie pour ne laisser que l’essentiel, ce qui sert réellement le sujet et l’intrigue.

Mais attention à ne pas confondre quantité et qualité ! Car choisir de s’exprimer par le biais de la nouvelle est en aucun cas une facilité.

La nouvelle est un style littéraire qui existe depuis fort longtemps (elle nait avant même le roman). Il n’est donc pas étonnant qu’elle compte en ses rangs de grands auteurs comme MAUPASSANT, MURAKAMI, GOGOL, GARY ou BORGES… pour ne citer qu’eux.

Les attraits de la nouvelle

Par son format court, la nouvelle attire beaucoup les jeunes écrivains qui ne se sentent pas encore prêt pour le roman.

Elle revêt beaucoup d’avantages pratique pour le débutant qui peut être rebuté ou découragé par la production d’un texte long et ses exigences en terme de temps. L’écriture d’une nouvelle permet :

  • l’expérimentation de son style, sa syntaxe, ses idées, sa motivation pour l’écriture…
  • l’apprentissage d’une pratique immédiate.
  • le travail et le remaniement dans sa totalité dans un laps de temps relativement raisonnable.

De nombreux concours de nouvelles existent dans différents genres… Il y en a donc pour tous les auteurs en herbes qui souhaitent confronter leurs écrits à des jurys compétents.

7 règles principales pour exceller dans l’écriture d’une nouvelle

  • format cour
  • liberté de l’auteur quant au genre
  • dynamisme du début à la fin
  • peu de personnages
  • une seule intrigue
  • concision et choix précis des mots
  • une chute pour terminer

Comment appliquer ces règles

Un format court

Il existe plusieurs formats pour la taille d’une nouvelle. De la micro-nouvelle de quelques lignes à celle d’une trentaine de pages. Le choix s’annonce vaste.

Pour répondre au format court, il apparait indéniable que la concision s’impose. L’objectif est de raconter une intrigue, dans sa globalité. Être lue d’une traite, c’est l’essence d’une nouvelle.

C’est une immersion du lecteur pour une expérience complète.

Une liberté de genre

L’écrivain est totalement libre de ses choix quant au sujet, à la forme narrative ou au genre littéraire qu’il souhaite produire :

  • romantique
  • SF
  • polar
  • historique
  • réaliste
  • fantasy
  • psychologique
  • …etc…

Le choix est tel que chacun trouve facilement un genre qu’il affectionne et avec lequel il est suffisamment à l’aise pour faire jouer son imagination et sa créativité littéraire.

Du dynamisme dès le début

Un début accrocheur dès les premières phrases est indispensable. C’est typiquement ce qui permet de lancer l’intrigue et d’emmener immédiatement le lecteur dans l’aventure.

Ce doit être comme un tourbillon qui le porte tout au long de sa lecture. Pas de temps mort. Aucune de longue description inutile. Pas de superflu !

L’action commence immédiatement. Aiguisez la curiosité de votre lecteur dès les premiers mots. Il doit être accroché dès le début et tenu en haleine jusqu’à la toute fin.

Un nombre réduit de personnages

Deux ou trois personnages suffisent à créer une intrigue. Avec la nouvelle, nous sommes toujours dans l’économie afin de se débarrasser du superflu. Il en va de même avec le nombre des personnages.

Le format court ne permet pas de multiplier les personnages secondaires. Seuls ceux qui se situent au cœur de l’intrigue ont leur place.

Une seule intrigue par nouvelle

L’intrigue doit être unique, forte et limpide. Malgré le format court et la concision, le lecteur doit pouvoir comprendre le déroulement des évènements sans avoir recours à de grandes explications.

C’est pourquoi un imbroglio d’intrigues ne sert pas votre récit. Il le rend plus complexe et éloigne le lecteur de l’essentiel.

Le choix des mots

La richesse des mots choisis suffit à la compréhension de l’intrigue. L’abandon des verbes pauvres et des adverbes inutiles est indispensable pour conserver tout le dynamisme que réclame une nouvelle.

Optez pour des phrases courtes, claires et concises. La langue française regorge de mots aux nuances subtiles. Profitez-en pour enrichir votre texte. Il gagne en qualité chaque fois que votre réflexion vous mène vers l’un de ces mots judicieusement utilisé.

le choix du bon mot pour l'écriture d'une nouvelle

Une chute pour terminer votre nouvelle

La fin doit être le point d’orgue de votre nouvelle. En aucun cas elle ne doit laisser le lecteur indifférent. Cette fin peut être ouverte ou fermée au choix mais elle se doit d’être marquante et inattendue pour votre lecteur. Car c’est exactement ce qu’il attend.

N’oubliez pas que les retournements de situation sont appréciés au moment de clore l’intrigue. Le lecteur aime être surpris.

Qualités nécessaires pour l’écriture d’une nouvelle

Le lecteur attend un travail minutieux et rigoureux de la part de l’auteur. Il espère être transporter le temps de sa lecture dans un univers propre à la nouvelle. Il veut qu’au bout du compte sa curiosité soit satisfaite.

Prévoir un plan rigoureux

Trop de débutants commencent à écrire sans avoir travaillé sur la structure de la nouvelle dans son intégralité.

Il convient d’élaborer à l’avance :

  • un début percutant pour accrocher le lecteur
  • un milieu avec un élément perturbateur et les évènements qui en découlent
  • un dénouement frappant
  • des transitions lors du passage de l’un à l’autre

Il faut faire preuve d’une grande imagination pour créer des intrigues captivantes du début à la fin avec un mystère et sa résolution. Et ceci tout en tenant en haleine son lecteur.

Être rigoureux et concis

Pour travailler sa concision, il faut être un travailleur acharné. Car le texte d’une nouvelle doit être comme ciselé. C’est un véritable travail d’orfèvre. Chaque tournure de phrase, chaque mot, chaque choix de l’auteur en ce sens doivent être justifiés.

Laisser des indices

La nouvelle impose que son auteur soit capable de laisser des indices qui demeurent suffisamment obscurs pour ne pas révéler la fin mais suffisamment significatifs pour que le lecteur en attende quelques choses, en perçoive l’importance occultée.

Nous retrouvons ici l’importance de rédiger un plan suffisamment fouillé et méticuleux pour établir une construction complète de l’intrigue et des revirements qui vont se jouer au cours du récit..

Qualités d’auteur

Comme vous le voyez, la nouvelle n’est pas un art littéraire mineur. Elle demande de grandes qualités d’auteur :

  • imagination dans ses intrigues
  • rigueur dans son travail
  • précision dans ses choix
  • clarté dans ses idées
  • capacité à aller à l’essentiel

Pourquoi se lancer dans l’écriture d’une nouvelle ?

Il existe beaucoup d’avantages à écrire des nouvelles lorsque nous sommes un jeune auteur souhaitant progresser.

  • l’écriture d’une nouvelle est très formatrice : elle demande de nombreuses qualités qui se révèlent au fur et à mesure que l’auteur se forme à différentes approches ou technique.
  • l’expérience de la nouvelle permet de se lancer : là où le roman effraie, la nouvelle par son format court encourage à franchir le premier pas de l’écriture. Elle permet de passer outre toutes sortes de réticences ou de peurs qui vouent à l’immobilisme.
  • se lancer dans l’écriture d’un récit en format court permet de s’essayer : c’est avoir la possibilité de tester son style, sa motivation, son imagination, sa rigueur… toutes les qualités qu’il est nécessaire de développer pour écrire.
  • les nombreux concours de nouvelles proposés permettent de confronter son travail au regard des autres : le but de l’écriture est de satisfaire un lecteur, ce n’est pas un plaisir individuel. Nous écrivons pour être lu !
  • et bien sûr, écrire rend heureux ! Alors pourquoi s’en priver. Ce sera d’ailleurs le sujet d’un prochain article.

La nouvelle est accessible à tout auteur en herbe qui souhaite s’essayer à l’écriture. Cependant, elle réclame de la rigueur et du travail.

Cependant, il ne faut pas croire qu’écrire une nouvelle représente une tache aisée. Pour écrire une bonne nouvelles, suivez les règles énoncées dans cet article. Bien maitrisées, elles vous permettront de gagner en qualité. Un peu de talent, beaucoup de travail et quelques qualités d’auteur vous permettront d’écrire de merveilleuses nouvelles.

Partager l'article
  •  
    3
    Partages
  •  
  • 3
  •   

One Reply to “La nouvelle : règles d’écriture”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *