Trouver du temps libre pour lire ou écrire

Se dégager du temps libre pour lire ou écrire quand on a déjà un emploi du temps surchargé requiert beaucoup d’organisation et suppose d’adopter de nouvelles habitudes.

Nous ne manquons pas de temps, mais nous en avons beaucoup dont nous ne savons pas tirer profit.

Sénèque

Dans un premier temps, je vais vous demander d’envisager la lecture / écriture non pas comme une activité secondaire ou un passe-temps mais bien comme un besoin vital ; au même titre que respirer, manger, dormir…

Et dans cette optique-là aucune excuse possible pour justifier que vous n’ayez pas le temps d’accomplir ce qui vous est nécessaire. Vous n’avez pas le choix, vous devez trouver du temps…

Débusquer les minutes perdues pour lire ou écrire

Ce que je nomme “minutes perdues” ce sont ces minutes passées à faire des choses inutiles ; dans le sens où elles ne m’apportent pas satisfaction ou que je regrette après coup.

Habitudes chronophages

Et tout le monde sait de quoi je parle :

  • les réseaux sociaux sont chronophages : nous pensons regarder rapidement “un petit truc” et 30 minutes plus tard nous sommes en train de “liker” un chat acrobate tout mignon et téméraire entré dans un bocal… Et ensuite bien sûr nous nous en voulons d’avoir perdu ce temps précieux qui aurait pu être tellement mieux utilisé…
  • la télévision nous distrait sans intérêt : les images qui défilent devant nos yeux nous incitent à continuer afin de connaitre la suite. Évitez d’éclairer la télé pour ne pas rester bloqué devant. Je ne crois pas que vous ratiez des programmes exceptionnels. Et si quand bien même c’était le cas, choisissez votre moment de télévision en retrouvant vos programmes en replay. Vous les diffusez alors lorsque cela vous convient.
  • Netflix est l’aimant du week-end : bien calé sur le canapé vous prévoyez de regarder deux épisodes de votre série préférée et six heures plus tard vous avez vu une demie saison. Attention à l’effet addictif des séries…

Ensuite, au-delà de ses travers qui engloutissent un temps fou, vous pouvez aussi grappiller quelques minutes par-ci par-là.

Petites minutes perdues

Alors j’entends déjà des voix qui s’élèvent : “Je ne peux pas lire / écrire seulement quelques minutes. Quand je commence, je veux disposer d’un long moment devant moi”.

Et ma réponse est simple : “Avez-vous seulement essayé ?”. Je tenais le même discours il n’y a pas si longtemps encore… Et puis j’ai tenté… Au début, je devais me forcer à sortir mon livre ou mon petit carnet d’écriture lors de chaque moment d’attente :

  • chez le dentiste
  • dans les transports en communs
  • devant l’école de mes enfants
  • dans les embouteillages
  • etc…
temps de lecture
Quelques minutes de lecture

Mais là où avant je sortais mon smartphone, j’extrais maintenant de mon sac un livre que j’ai en permanence sur moi. Ayant pris cette nouvelles habitudes, le geste est devenu tout à fait naturel pour moi à présent. Et ces quelques minutes sont autant de petits plaisirs disséminés sur ma journée.

Créer des moments de lecture ou d’écriture

Au-delà de minutes glanées au rythme des opportunités, vous pouvez mettre en place un vrai rendez-vous de lecture ou d’écriture.

Nous savons bien que du temps libre ne va pas nous tomber dessus comme cela. Si nous ne mettons pas une réelle volonté à le trouver, il ne va pas se présenter comme par magie.

La meilleure façon de trouver du temps c’est d’imposer des plages horaires dédiées dans son emploi du temps.

rdv pour un temps de lecture ou écriture dans son agenda
Un rendez-vous lecture ou écriture consigné dans votre agenda

Les anglo-saxons ont un terme pour cela : “the hour of power”. Il s’agit d’un créneau quotidien réservé afin de réaliser quelque chose qui vous tient à cœur : lecture, écriture ou tout autre occupation qui nécessite du temps.

En plus de l’inscrire sur votre agenda, vous pouvez aussi instaurez un rappel sur votre smartphone comme un vrai rendez-vous !

S’imposer des moments dédiés à l’écriture peut être indispensable si vous avez des échéances à respecter :

  • en lecture : si vous êtes jury, par exemple, lors d’un festival et devez lire un nombre important de livres en peu de temps.
  • en écriture : si vous vous lancez dans un challenge de type Nanowrimo ou projet Bradburry.

Changer ses habitudes

En modifiant quelques unes de vos habitudes, vous vous offrez de nouvelles possibilités en terme de temps libre.

Faites en sorte qu’une plage horaire dédiée à la lecture ou à l’écriture devienne une nouvelle habitudes.

Vous aurez davantage de facilité à l’intégrer si elle suit ou précède directement une routine déjà établie et ancrée (juste avant ou juste après). Si tant est que nous puissions appeler routine le fait de petit-déjeuner, déjeuner, se coucher, amener les enfants à l’école…

Et cette nouvelle conduite ne tardera pas à devenir une habitude naturelle et indispensable de votre journée type. Au bout de quelques semaines, ce sera tellement “normal” que vous vous demanderez pourquoi vous ne l’avez pas fait avant et ce que vous faisiez avant de ce moment.

Les occasions de trouver un laps de temps réservé à la lecture ou à l’écriture sont bien connus de tous, encore faut-il prendre l’initiative d’agir concrètement :

  • se lever une heure plus tôt le matin ou se coucher une heure plus tard le soir : le grand intérêt réside dans le silence qu’offre une maisonnée endormie.
  • profiter de la coupure du déjeuner : en avalant un sandwich ou une salade sur le pouce vous pouvez dégager une heure rien qu’à vous. Il suffit juste de trouver un lieu suffisamment silencieux pour profiter de votre tranquillité.

Vous pouvez faire d’une heure bloquée, une activité à part entière au même titre qu’une heure à la salle de sport ou dans un cours de poterie… Faites de cette heure un moment pour vous.

Or l’entourage ne comprend souvent pas ce concept puisque vous êtes à la maison. Du coup il se croit autoriser à vous déranger et vous interrompre à la moindre occasion. Il n’est pas toujours facile de faire intégrer cette notion “d’activité à la maison” aux différents membres de la famille.

Faire preuve d’organisation

Tout changement demande une certaine organisation et la remise en question de certaines habitudes chronophages dont le bénéfice est relativement faible.

Dégager du temps pour lire / écrire se fait forcément au détriment d’une autre activité… à moins d’organiser sa journée de façon sensiblement différente.

Certains aménagements peuvent vous faire gagner beaucoup de temps. L’application de règles simples œuvrent en ce sens :

  • faire en une seule fois toutes les tâches similaires
  • suivre une “to do list” quotidienne
  • déléguer et partager certaines tâches avec les autres membres de la famille
  • osez dire non
  • une seule chose à la fois pour avancer plus rapidement
  • éviter les journées surbookées afin de laisser une place à l’imprévu (pour que sa résolution n’empiète pas sur votre temps dédié à lire / écrire)

Trucs et astuces

  • ayez toujours sur vous un livre, une liseuse ou un carnet pour prendre des notes
  • octroyez-vous un espace réservé à la lecture / écriture
  • cinq petites minutes suffisent pour lire quelques pages ou réfléchir à un passage à écrire ; ne sous-estimez pas les touts petits moments libres
  • imposez-vous et imposez aux autres votre temps de lecture / écriture
  • profitez de chaque instants d’attente
  • passez deux heures chaque semaine à la bibliothèque municipale
  • augmentez votre motivation en vous inscrivant à un club de lecture ou d’écriture (si vous sentez votre détermination flancher)
  • vendre sa télévision

Et vous, quand lisez-vous ? Quand écrivez-vous ?

Faites nous part de vos habitudes et de l’organisation que vous avez appliqué afin de dégager du temps supplémentaire pour lire et écrire…

Partager l'article
  •  
    24
    Partages
  •  
  • 24
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *